Quel type d’entrepreneur êtes-vous ?

En tant qu’entrepreneur, nous comprenons qu’il est normal de vouloir mieux se connaître. Cela vous permet d’évaluer plus efficacement vos besoins d’apprentissage, mais aussi d’établir le meilleur profil de ceux qui peuvent vous compléter.

Les créateurs d’entreprise sont tous différents, mais disposent de motivations équivalentes.

Les différents types d’entrepreneurs

 

1. Le preneur d’initiative

Ses qualités : créativité, confiance en soi, conception, intuition, innovation.

Le preneur d’initiative est le profil le plus répandu de créateur d’entreprise. Il crée, innove, propose de nouvelles idées… C’est un profil parfois imprudent, mais les risques étant moindres au début, tout est possible pour lui !

Le preneur d’initiative est passionné et sans limites. Il est capable de créer à partir de rien. Il travaille beaucoup dans le but d’obtenir des résultats rapidement.

Ses motivations peuvent varier, mais sont généralement les suivantes :

  • désir d’indépendance
  • volonté de prouver des choses aux autres ou à soi-même
  • valeurs personnelles
  • recherche du bien-être financier

Son comportement reste cependant toujours le même : fonceur. Il est dynamique et prend des décisions rapidement ! Ce type de personnalité s’avère intéressant, car il est l’énergie moteur du projet. C’est une énergie à garder et à cultiver tout au long de la vie de l’entreprise.

Les seuls points de vigilance à avoir en tête sont les suivants : attention aux contreparties négatives de ce type d’entrepreneuriat. Avoir ce type de mindset peut vous conduire à un isolement ou encore un manque de lucidité sur vos idées.

Sur le long terme, pour que votre projet reste pertinent, vous devez devenir un développeur.

 

2. Le développeur

Ses qualités : anticipation, lucidité, équilibre, logique, connaissance de soi.

Posé et stratège, le développeur pense comme un investisseur à court, moyen et surtout long terme. Il regarde vers l’avenir et voit plus loin que le preneur d’initiative. Son profil devient financier.

Il comprend que la vie d’entrepreneur correspond plutôt à un marathon qu’à un sprint. Les décisions sont prises avec plus de parcimonie et de lucidité. Il est conscient de la situation financière de son entreprise, tout comme ses besoins de financement et les retours financiers possibles. Il fait le choix d’éliminer toute émotion de ses décisions. Il cultive plutôt la croissance de son entreprise sur le long terme. Il est conscient des lourdes décisions à prendre et fait la part des choses.

Le développeur met de l’ordre dans ses idées.

 

3. Le manager

Ses qualités : organisation, relations interpersonnelles en premier plan, capacité à déléguer, donne sa confiance facilement, motive et manage. 

Lorsqu’une entreprise connaît une croissance, il est indispensable de mettre en place des processus et des systèmes pour que l’organisation puisse fonctionner de manière autonome. À cette étape, le dirigeant met en place ces procédures pour pouvoir prendre du recul et consacrer son temps à ce qui compte vraiment. Il se retire ainsi peu à peu de l’opérationnel et confie sa confiance à d’autres personnes pour faire tourner son entreprise.

Ainsi le dirigeant apprend à déléguer, à faire confiance, donc à manager. Il externalise la plupart des tâches de son quotidien.

 

4. Le guide

Ses qualités : management de haut niveau, vision, leadership, capacité à gérer les risques et fédérer.

En tant que guide, le rôle de l’entrepreneur est d’impulser, contrôler et trancher. Il est là pour guider ses équipes.

Si vous n’avez pas le leadership aujourd’hui, ne vous inquiétez pas, c’est quelque chose qui s’acquiert au fil du temps. Cette qualité est toutefois indispensable pour construire un succès durable et évolutif.

D'autres articles pourraient vous intéresser :